Forever Chairman

Me Adeline Lord DJOMGANG

July 27, 2023
kolorsltd

Mon leader, mon Mentor, mon Père!
Chairman, nombreux voyaient en toi l’animal politique car tu étais un Homme charismatique au caractère trempé qui amenait de nombreuses personnes à mystifier ta personne et pouvait entraîner l’éloignement et la distance avec toi. Curieusement, lorsqu’on se rapprochait de toi et qu’on franchissait le fameux mur de Berlin que chacun s’imaginait dans l’esprit alors on se retrouvait en face d’un homme affable, altruiste, généreux et bon père. Je me souvins encore de la première fois où je t’ai vu au domicile de Diallo Bakai au quartier Congo à quelques encablures de là, alors je fus émerveillé par cet homme d’une carrure et posture exceptionnelle, oui j’ai eu envie de toucher et je passai ma main pour toucher le pan de ta gandoura, grande fut ma satisfaction, ignorant que le déclic de ce jour me fit adhérer en octobre 1996, et au mieux j’ignorais que ce leader ferait de moi sa secrétaire générale plusieurs années plus tard. Si ton côté
altruiste nous a submergés, nous ne saurions oublier ta foi chrétienne qui était ancrée dans chacun de tes actes, t’emmenant à t’impliquer dans chaque événement marquant de nos vies! Oui Chairman nous t’avions vu être compatissant à l’égard des personnes indigentes, avoir toujours un geste doux à l’égard
des tous petits comme notre Seigneur Jésus Christ, car je me souviens de cet acte élogieux à l’égard de ce bébé que vous aviez pris entre les mains de sa pauvre maman lors du meeting des sénatoriales de 2013 à Bafoussam.
Tu as été toute ta vie sensible au cri des autres, des tiens et des tiers; au son du retentissement de ta transition paisible vers l’éternité l’unanimité autour de ton charisme et d’homme politique doué ne fait l’ombre d’aucun doute à travers les hommages de toute la classe politique camerounaise, africaine et la
reconnaissance de chacun en ce que tu étais un surdoué politique, un charismatique, un visionnaire, un leader, une icône. Courant Mai dernier alors que tu es terrassé par la maladie, tu as osé prendre la lourde et impérieuse décision de rentrer attendre calmement tes derniers jours sur la terre de tes ancêtres sur
laquelle tu as mené 33 ans de lutte acharnée pour la démocratie, la liberté d’expression et pour un Cameroun fédéral; Tu étais un leader qui aimait partager ses expériences et connaissances de la vie. A toutes les réunions du comité exécutif, chaque membre était impressionné par tes anecdotes.


Tu étais un mentor
Homme politique disponible et protecteur; tu as toujours su nous protéger contre toute adversité. Au-delà de ta stature de président National, tu voulais être présent à nos événements heureux ou malheureux, à contribuer à ces événements ; je me souviens des événements troublants de l’investiture de 2018 où
plusieurs membres étaient contre mon maintien comme Secrétaire Générale Adjoint surtout qu’il faut le préciser que j’avais postulé comme conseillère juridique nationale alors que depuis janvier 2017 j’étais SGA numéro 4 et grande fut ma surprise que tu m’aies protégé comme ta fille et lors du congrès notamment lors de la première journée, je vins vers toi pour t’expliquer ce pourquoi j’avais posé cet acte et tu me répondis ça va ma fille ,il fallait tout simplement m’appeler et m’en informer, ce qui me permit de te demander une autre doléance qui était de remettre en lice mon confrère recalé par les investitures et tu le fis, pour toutes ces attentions d’un père merci Chairman !


Tu étais un véritable Leader
Si Dieu a fait de toi leader de notre scène politique pendant plus de trente ans, je voudrais reconnaître que « Chairman, tu as brûlé mon cœur au carrefour de la scène politique camerounaise ; tournes mes sens à l’intérieur pour que je puisse cerner cette lutte à ta suite. Dieu seul sait combien de fois et de combats tu as épousé au sein de notre nation, Jamais ton dévouement et ta loyauté n’ont été pris à défaut. J’avais l’habitude de t’observer au-delà de nos batailles internes politiciennes et de me dire que s’il me fallait choisir, je ferai le choix de rester militante du SDF car j’étais sûr que dès que j’ai ta parole, tu ne me lâcherais pas même si tu découvrais que j’avais tort et tu me faisais des remontrances hors de la vue du public, car tu m’as toujours protégé.
Sur ton lit d’hôpital j’ai eu la chance d’y être, de te parler et même de discuter de ton dernier regard sur les activités du parti, malheureusement je t’ai vu mener le combat contre la mort. Même lors de ton évacuation, souriant, tu m’as serré la main en me transmettant le message d’espoir pour la génération
future, malheureusement tu as pris la décision courageuse de revenir finir tes derniers jours avec nous, que c’était dur pour nous, mais nous savions que tu as tout donné et nous pouvons te dire que nous sommes fiers de toi. Chairman tu as été pour moi un véritable parent, ayant perdu mon père il y a 37 ans, tu
devins mon véritable bouclier en 2012 dans toutes mes batailles car tu me protégeais à tous les coups et prenait ma défense. Tu te souciais de ma vie professionnelle, familiale et même de mes préoccupations particulières. Il y’a quelques temps je traversais une dépression et tu étais là pour me soutenir et t’assurer quotidiennement par tes coups de fil que tout s’améliorait. De nombreux cadres m’appelaient Daddy’s daughter, je suis fière d’être ta fille et il y a moins d’un mois ton ami et ancien trésorier national adjoint a dit dans un message WhatsApp « Daddys daughter » Top secret Message. Bien qu’ayant été taxé de
tous les noms d’Oiseau pour m’avoir adopté, comment ne peut pas te dire merci ! Tu es parti avec le sentiment d’être incompris par certains !
Ah! Je te voyais parfois le cœur meurtri par notre avarice, cupidité, égoïsme, égotisme et l’ingratitude.
Je n’en dirais pas plus mais toi et tous tes proches collaborateurs que nous sommes, savions de quoi je parle. Je sais que ceux-là mesureront le poids de ton départ maintenant que tu n’es plus là et surtout que leurs prévisions s’avéreront fausses. Comme je les plains en imaginant ton grand rire auprès de ton père
tout puissant dont tu priais et implorais tous les matins. Comme l’apôtre Jean dont tu portes fièrement le prénom, n-a-t-il pas pu intercéder auprès du père afin qu’il nous permette de passer un peu plus de temps avec nous qui t’aimions tant? Auprès de lui tu trouveras certainement du repos mais intercède pour nous afin que nous trouvions la force de surmonter ton départ qui est dur mais alors très dur. Pour notre pays tu étais le Moise de la sainte écriture qui avait conduit le peuple d’Israël jusqu’à l’entrée de la terre promise ! Oui mon mentor tu étais le moise du Cameroun, le père du multipartisme, de la démocratie et de la liberté d’expression, après toi sûrement, le Cameroun, notamment le SDF saura porter haut l’héritage dont tu nous lègues, celui d’aspirer au pouvoir pour un Cameroun fédéral meilleur où l’unité et la cohésion sociale seront au centre des priorités avec sûrement un Josué dont seul le peuple aura la légitimité nécessaire de choisir pour ce Cameroun meilleur

Adieu Daddy, my leader, my mentor, our icône and hero !


Me Adeline Lord DJOMGANG,
Avocate au Barreau du Cameroun,
Secrétaire Générale du SDF

Leave a comment